Peurs

Peurs

Quelle est la pensée qui se dresse au-delà du présent
Et élève des fortifications dans l’esprit et le cœur ?
Fondamentalement, c’est une pensée de peur.
Cependant, dans notre Nature véritable,
Il n’y a que deux peurs réelles : la peur des bruits soudains et la peur de tomber.
Toutes les autres sont nourries par l’esprit,
Toutes les autres sont des créations de notre esprit.
Dans l’Assise, la peur n’existe pas.
Seul l’éternel en l’éternel.
Nous étions ici avant mais nous sommes ici en tous temps, et maintenant, et avant, et après.
Tout se passe maintenant.
Il faut être attentif ici et maintenant.
C’est cela être sur le sentier de l’Éveil.
Les hommes et les femmes d’aujourd’hui ont peur de s’engager sur le long sentier qui mène à la destruction de la souffrance et à sa la libération.
Mais qu’ont-ils à perdre ?
Ils ne risquent que de faire fondre l’origine de la peur et de la souffrance.
La majorité des hommes préfèrent garder leur étroitesse d’esprit et leur égoïsme
Plutôt que de les perdre à tout jamais.
Ils pensent alors : “C’est tout ce que j’ai et c’est tout ce que je connais. Ceci est moi.”
Mais non, ceci n’est pas vous !
Ceci n’est que mauvaises habitudes de penser, égarements des vieilles blessures d’autrefois.
La citadelle que vous avez vous-mêmes bâtie vous écrase chaque jour
Et chaque jour vous la rebâtissez pour vous protéger d’avantage.
Tous ces châteaux qui surplombent monts et forêts
Ne sont-ils pas des abris éphémères pour protéger les hommes de leurs peurs ?
Des millions de touristes les visitent et les admirent. Cela les rassure.
Tout le monde se croit en sécurité alors que la mort guette à chaque battement de cœur.
Quand le cœur s’arrête, à quoi bon les forteresses?

Que les feux de la sagesse se rallument dans le cœur des êtres innombrables
Et que le grand Mystère leur soit dévoilé.