Harmonie

L’idée de faiblesse est une illusion.
L’idée « qu’on ne peut pas » est une illusion.
Les humains ont le pouvoir de rendre leur pureté
Aux ruisseaux, aux rivières et aux océans.
La rivière de l’esprit se dirige vers sa source,
Elle ne prend nul autre chemin.
Tout vient de la source
Et à aucun instant nous ne nous sommes séparés d’elle.
Cette source contient toutes les eaux, toutes les existences.
Moines, n’inventez pas l’harmonie en dehors de la nature.
L’harmonie du monde, c’est la beauté, les fracas, la souplesse,
La dureté, le bonheur, la douleur, la maladie et la mort.
Mais on préfère inventer des harmonies
Qui ne sont que les projections d’un idéalisme égoïste et purement humain.
La plus belle harmonie est l’acceptation de Ce qui Est.
Dès qu’on cherche une harmonie en dehors de Ce qui Est, c’est la dysharmonie.
Ne soyez pas idéalistes, n’espérez pas et ne regrettez rien.
Quand la rivière coule, elle n’espère pas aller vers la mer
Et ne regrette pas d’avoir été ruisseau.
Quand la rivière coule, elle est source et océan.
Elle est tout à la fois.
En réalité, elle ne vient de nulle part et ne va nulle part.
Elle coule dans un ensemble sans commencement ni fin.
Et puisque la nature de l’eau est partout, elle ne naît pas plus qu’elle ne meurt.
Il en est ainsi pour notre esprit.
La nature de l’esprit est partout, ne regardez pas le bout de votre nez.