PAROLES

La grande foi

La plupart des êtres humains s’égarent dans les pensées stériles du mental en imaginant une spiritualité basée sur la morale, la discipline et les réalisations de toutes sortes, fermement persuadés que c’est cela « marcher sur la grande Voie des Patriarches du passé ». Cependant leur Coeur n’est pas assez pur pour atteindre la grande Réalité et la libération de toutes les souffrances. Car c’est par le Coeur qu’on atteint le Coeur et non par des exercices ou par la pensée mentale.
Toutes ces nouvelles méditations qui attirent tant de monde ne sont que pratiques éphémères qui ne font qu’ajouter de la confusion à des illusions déjà bien ancrées.
La Grande Voie ne dépend de rien de ce qui est humain. Elle ne dépend ni de la gentillesse, ni de la concentration, ni de la morale, ni des mérites et surtout pas d’une technique de méditation.
On ne doit pas seulement s’asseoir. On doit s’asseoir avec la foi en l’Esprit. Si cette foi est absente, le Coeur ne peut être saisi.
Autrefois, les grand guerriers mouraient avec la foi. En réalité, ils ne mourraient pas car le Coeur n’est pas de ce monde.
Tant qu’on n’atteint pas le Coeur, on reste un être ordinaire soumis aux aléas des idées et des convictions purement humaines. On est alors à la merci de ceux qui ont appris à enchaîner les autres pour mieux les posséder et leur prendre leur argent. Le monde est plein d’imposteurs aux belles gueules et aux mots savant, brillants, logiques qui prennent des attitudes humbles, affables et souriantes.
La raison, la philosophie, les techniques de bien-être et les méditations parfaites d’aujourd’hui ont eu raison de ceux qui marchent à côté de leur Coeur sans jamais le connaître.
Les êtres ne font que nourrir leur égoïsme sans même s’en rendre compte.
On se protège, on s’économise, on cache lâchement ses peurs pour mieux paraître aux yeux des autres libéré, sage et tranquille. Mais personne ne peut échapper à l’Oeil du Coeur.
On peut toujours continuer à se mentir à soi-même et à mentir aux autres mais viendra le temps ou il faudra inévitablement se faire face. Les lamentations, les regrets et les pleurs ne seront alors d’aucune utilité.
Si le Coeur est chargé de toutes les vanités humaines qu’on aura soi-même créées, terre et ciel resteront à tout jamais séparés.

Pénétrer le Coeur de la Voie ne dépend pas de nous mais de l’extraordinaire foi qui nous anime.
Et cette foi dépend de la grande détermination et du grand désir à saisir le Coeur.

Nature et fausseté

Le Coeur est complet de lui-même. Toutes les qualités sont en lui. Elles transcendent les fausses qualités humaines issues du caractère imaginaire et influencées par d’autres caractères imaginaires.
Le bien et le mal sont des notions fausses car ce qui est bien pour l’un et mauvais pour l’autre.
Dans la non-dualité du Coeur, ces notions n’ont aucune place.
Le bien et le mal n’existent que lorsque le Coeur est absent.
Le beau, le laid, le juste et l’injuste sont des notions discriminatoires et sont source de souffrance.
Pénétrer le Coeur ne se fait sans doute pas sans douleur, mais si nous ne le faisons pas, nous mourrons à tout jamais. C’est comme pour une opération vitale urgente : si nous la refusons par peur, alors nous mourrons.
Les êtres se croient éternels mais seul le Coeur est éternel. Tout ce qui n’est pas lui, aussi extraordinaire que ce soit, est périssable et donc lamentable.
Le Seigneur Suprême, ou le Coeur, est au-delà des aspects humains. Et même s’il englobe tous les aspects humains, il n’est pas cela.
Les gens pensent qu’ils existent par eux-même et ils ignorent le « Suprême ». Ils s’adressent à lui lorsque, soudain, tout va mal ou lorsqu’ils perdent quelque chose. Il n’y a rien de plus faux ni de plus mensonger que cette attitude.
Le monde est plein d’arrogance et de vanité.
Les êtres courent vers l’obscurité en étant persuadés qu’ils se dirigent vers la lumière. Leur petit cerveau a pris la place du Suprême ou de Dieu et il pense se diriger dans la bonne direction.
En réalité, il n’y a aucune direction à suivre. La direction est le Coeur lui-même. Seul le Coeur en le Coeur et par le Coeur.
Depuis plus de 50 ans, plus de 1 200 disciples ont quitté leur coussin d’Éveil pour courir après formes et couleurs, idées, rêves et certitudes. Il n’y aura jamais assez de larmes dans tout le ciel pour les pleurer.
Sur cette terre, il y a peu d’êtres adultes et clairvoyants. Tous sont des enfants formatés par une société corrompue et aveugle. Une société individualiste, sans véritable éducation et sans aucun respect pour l’autre. Une société qui refuse ce qui est plus grand qu’elle et qui veut diriger les ignorants par l’ignorance.

Qui osera, tel l’aigle royal, se dresser debout au dessus du précipice afin de sortir du rêve et des illusions de ce monde transitoire ?

Le Coeur en ruine

Sachez que votre derrière ne vous sert pas seulement à déféquer ou à vous asseoir sur un coussin de kapok.
C’est par le derrière que nait la foi et que l’Éveil se manifeste.
Car, pour qu’il se manifeste, il faut être enraciné profondément dans les entrailles de la terre et les hauteurs des abîmes.
S’asseoir, c’est s’enraciner et produire des fruits sans produire ni branches ni feuilles.
Vous vous êtes éloignés de la nature, de l’esprit des arbres, des oiseaux et des animaux. Vous avez tourné le dos à l’esprit du vent, de l’eau, du feu et de l’air. Vous avez durci votre Coeur de trop de paroles et de pensées.
Maintenant, votre propre Nature est corrompue.
Vous continuez à vous asseoir entre des murs de béton et à créer tout un univers artificiel coloré de spiritualité et de faux éveils.
Autrefois, les arbres parlaient aux hommes et les hommes voyaient Dieu en toute chose.
Maintenant, vous ne faite qu’imaginer Dieu sans jamais en ressentir la Présence.
Même en présence d’un ancien (Maître), vous ne profitez pas des fruits de son Coeur afin d’atteindre le vôtre.
Le grand Mystère est à votre porte et vous ouvrez la fenêtre.
L’eau s’écoule et vous n’y voyez que de l’eau.
L’esprit de la nature nous enseigne depuis toujours ce que nous ignorons, mais nous nous servons de cette nature uniquement pour contenter nos désirs incessants.
Alors, à quoi bon parler du grand Mystère à ceux qui ne voient le monde qu’à travers le cimetière de leur savoir passé ?

Les hommes accumulent richesses matérielles et spirituelles alors que leur Coeur est en ruine.
Puisse-t-il un jour…..

Le regard d’un futur déjà présent.

Les hommes d’aujourd’hui sont tièdes. Ils ne vont pas au bout des choses. Ils font tout à la va-vite en cherchant des résultats immédiats.
Ils ne font que prendre pour eux mêmes. Même si c’est pour nourrir leurs enfants, c’est toujours pour eux mêmes.
Ils sont fiers de leurs bonnes actions et de ce qu’ils prétendent être ou ne pas être.
Lorsqu’on entre dans la Voie, on y entre avec tous les êtres. On pratique et on s’assied avec tous les êtres. On ne limite pas la Voie à soi-même.
Par conséquent, vous devez faire l’effort suprême de pratiquer avec les autres pour les générations à venir et ne pas leur transmettre votre médiocrité.
Un ancien a dit un jour : les générations à venir vous regardent !
Pourquoi restez-vous sourds aux appels des autres ?
Pourquoi restez-vous isolés dans votre cellule mentale et insatisfaite ?
Les hommes vivent constamment dans la peur et ceux qui prétendent ne pas avoir peur sont encore plus froussards que les autres.
Les êtres humains veulent rendre l’univers semblable à eux-mêmes.
Ils tentent de détruire tout ce qui vit, de remplacer la vie par la mort, le réel par l’illusion et le mystère par le savoir.
Ils détruisent tout ce qu’ils touchent, que ce soit par la pensée, la parole ou le corps.
Ils détruisent la parole par la lâcheté, la pensée par excès d’orgueil, le corps par excès de non-présence.
Ils détruisent les trois corps en prétendant vivre « normalement » et en prétendant savoir ce qu’ils font.
Quelle pitié que cette humanité vautrée dans l’ignorance !

Certains prétendent être capables de suivre un maître zen. Quelle foutaise quand le Coeur et les yeux sont aveugles ! Car vous ne voyez pas ! Vous ne voyez que ce que vous voulez voir. Vous interprétez au lieu de pénétrer son Coeur.

Les mendiants de la Voie

La plupart des disciples se rendent dans leur dojo ou participent aux retraites comme un client se rend chez son épicier. On y prend ce dont on a besoin et on repart. Et si l’on n’est pas satisfait, on va chercher ailleurs ou on arrête de venir.
N’est-ce pas ce que fait l’égo ? L’égo ne veut pas se soumettre à ce qui l’a produit. Ce qu’il veut, c’est utiliser son créateur pour ses petits désirs personnels.
L’égo des êtres et du monde est surdimensionné. C’est ce même égo qui a exterminé les natifs d’Amérique, le peuple juif, les tibétains… provoqué les guerres et les souffrances innombrables.
Ne pensez pas être différents de ces auteurs.
Votre égo est à chaque instant en guerre contre vous-même et les autres, même si vous n’en êtes pas conscients.
Vous vous croyez purs, innocents, gentils, généreux et éduqués. Mais en réalité, votre Coeur est noyé par les mensonges des fausses spiritualité et des certitudes ridicules.
Un être qui n’est pas Éveillé à son Coeur n’est pas fiable. Il n’est digne ni de confiance ni de respect. Ce n’est qu’un stupide pantin qui agite les mains et les pieds juste pour faire de la poussière.
En réalité, on récolte toujours ce que l’on sème. Vous êtes vous-même responsables de ce que vous êtes.
Je n’ai aucune raison de vouloir contenter vos bêtises ou de vouloir vous rassurer.
Mon rôle est de laisser s’exprimer mon Coeur tel quel. Peu m’importe ce que vous pensez. Ce ne sera jamais que de pauvres pensées sans racine.
Mes paroles sont sincères et dépourvues de colère et de reproches.
C’est juste mon Coeur qui s’adresse à votre Coeur enseveli sous des tonnes de gravas et de débris, ceux de votre ignorance.

L’homme est tout simplement un mendiant qui s’ignore et qui regarde le monde de son point de vue de mendiant.

Le trou pour toujours

Les cheveux symbolisent ce qui est apparu et qui disparaîtra.
Le crane rasé symbolise la non-naissance.
La non-naissance, voilà ce que nous devons atteindre.
Mais il y a des chauves qui, non seulement n’ont pas atteint leur Coeur, mais qui parlent de non-naissance en faisant naître toute sorte d’idioties et d’idées non vérifiées ou qui ne font que singer les Maîtres d’autrefois.
A ce moment précis, leur paroles sont justes mais leur Coeur est vide et semblable à un désert aride.
En ce qui me concerne, je ne suis pas la Voie des Anciens car je préfère me renouveler à chacun de mes pas.
La terre ne me porte pas, c’est moi qui la porte avec la pointe de mon Coeur.
Le ciel n’est pas au-dessus et la terre en-dessous.
Dans la nuit, l’esprit de la luciole dorée guide mes pas car aveugle je suis de naissance.
La luciole dorée est partout et tous les êtres sont dotés du Coeur lumineux.
A quoi bon s’obliger à pratiquer l’impraticable et l’insaisissable quand on a l’esprit figé ?
Le manque d’innocence et la quantité de naïveté dont sont dotés les êtres les fait tourner dans le cercle infernal et répétitif du samsara.
Vous regardez la nature mais vous ne voyez pas comme la nature vous regarde.
Vous donnez des noms à tout et vous ne voyez pas le Tout.
Vous parler de tout mais rien ne vous parle.
Vous goûtez à tout mais le Coeur est à l’écart.
Vous piétinez vos journées stériles sans même être conscients que vous marchez.
Vous donnez tellement d’importance à ce que vous faites, dites et pensez que vous ignorez même votre propre souffle.
Vous entretenez ce corps à travers sport et régimes, dilapidez votre énergie et votre argent dans des choses vaines pour finir en fin de compte dans un trou pour toujours.
Car la mort existe forcément pour ceux qui ne sont pas éternels.
On s’attache au corps et à l’esprit comme si l’on était éternel et, en même temps, on a peur de mourir comme si l’on ne l’était pas.
Qu’elle stupide façon de penser et de vivre !

L’homme est loin d’être un roseau pensant, car lui, le roseau, il pense l’univers tout entier. Prenez-en donc de la graine pour renaître de nouveau.