Coeur Infini

Posture désintéressée

L’homme seul marche les yeux grands ouverts,
 ne dépend de personne et reste intègre.
La Voie, c’est avant tout : savoir vivre et savoir mourir.
L’homme seul est responsable de ses pensées,
 de ses paroles et de ses actions.
Personne ne peut respirer à sa place.
Il n’y a personne au-dessus de lui et personne en-dessous.
Il n’y a rien ni personne à vénérer, aucune idéologie.
Ne recherchez ni n’imaginez aucun Bouddha, aucun état céleste, aucun mérite,
aucune illumination ni aucune récompense quelle qu’elle soit.
Lorsqu’on est sincère dans sa respiration et dans sa posture,
on est sincère en toutes choses.
Lorsqu’on est vrai, respirant, on est vrai pensant, parlant, agissant.
Aussi, sans pratique, toute spiritualité n’est que rêve,
 illusion et projection mentale.
Cette posture n’est ni zen, ni bouddhiste, ni chrétienne.
Elle est la libération de tout ce qui a été enfermé si précieusement
dans les habitudes de ce corps.
C’est le recueillement silencieux et désintéressé.
Être moine ne signifie pas qu’il faille faire partie d’une religion.
C’est une affaire entre Bouddha et Bouddha, entre un homme et un homme.
Ne soyez pas enfermés dans les vieilles images d’un passé sclérosé.
Allez tout simplement de l’avant en actualisant votre nature d’Éveillé.